Historique retour à la page d'accueil : ici
Histoire du sidecar cross


Les parties cycles

Dans le début des années 50, les premières courses de side-car cross voient le jour en France. Ce sont des motos attelées à des paniers artisanaux; le plancher est parfois en bois. La cylindrée maxi est de 500 cc; sur les photos que j'ai pu voir ici et là il y a un peu de tout , des BSA des FN des Triumph.Je ne sais à quelle date la cylindrée passe à 750 cc. En 1963 l'anglais Robbie Rhind-Tutt fabrique son premier side-car cross, c'est de début de la grande aventure des side-car WASP. En France à la fin des années 60, Piron à son tour fabrique des sides. Ce sont les SPP (Special Pierre Piron) . Je pense que EML doit suivre pas lontemps après et aussi les Martin (ou connu sous le nom de Puma) fabriqué aux Sables d'Olonne. Il y eut aussi les parties cycles Héos fabriqué en Allemange, Les Hagon tout en aluminium,les Oural Russe, les Vam qui n'ont été fabriqués que 1 ou 2 années dans la période 1986.Pour la grande mojorité la dimension des roues était de 19 pouces à l'avant, 17 pouces à l'arriere et de 16 pouces pour le panier . Les plus beaux chassis étaient à mon goût les Wasp avec des soudures brasées superbes et une finition nickelé.

La motorisation

Les mécaniques sont en grande majorité des moteurs à 4 temps. La cylindrée des débuts qui était de 500 cc passe dans les années 70 (peut-être un peu avant) à 750 cc. Une mécanique s'impose le 750 Norton. Le pilote le plus connu à cette époque, est le suisse Robert GROGG qui à été 5 fois champion du monde sur Wasp NORTON. Il y eut aussi les Freres Haller qui en 1973 ont enmené le 750 Honda four sur la plus haute marche mondiale. Il ne faut pas oublier les 750 Kawasaki 3 cylindres 2 temps de De Kort et des frères Stromberg. Vers 1976 ou 1977 la cylindrée passe à 1000cc . C'est le déclin du Norton qui, poussé à 920 cc devient tres fragile, ainsi que sa boite de vitesses. Commence alors la grande période du XS 650 Yamaha . De 650cc d'origne ce moteur passe à 1000 cc entre les mains d'habiles préparateurs tel que: GRM, WAM, ZABEL, GGC, BIGELARD, mais aussi de petits mais talentueux passionnés: LEGRAND, REIGNIER, PERRIN et bien d'autres. Avec le XS, il y avait de monbreux autres moteurs: des 1000 Yamaha TR1, des Kawasaki 750 bicylindres 4 temps, des 750 TX Yamaha, des Heldund gros bicylindre en V, des Weslake,des Folan, le Ducati des Frères Reigner. Vers 1982 1983 les deux grands constructeurs de l'époque EML et WASP ont fabiqué leur propre moteur. EML a élaboré un bicylindre 2 temps de 1000 cc le JUMBO qui dans son ultime developpement avoisinait les 120 cv . Quant à WASP c'est aussi un bicylindre mais 4 temps double arbres à cames en tête de 80 cv quant il fonctionnait à l'essence et 100cv a l'alcool.

Le Déclin des Gros moteurs

En 1984 les premiers sides-car légers apparurent en France. Les Frères Bouvet mirent dans un EML prévu pour un 1000 cc Yamaha, un 495 cc mono deux temps Yamaha issu d'une moto de cross. Comme ce moteur était bien plus petit que l'XS, les frères Bouvet l'avaient installé dans un berceau qui était à la place du XS . Pour eux les éssais étaient concluants.En 1985 EML fabrique un petit side léger conçu pour être mu par des moteurs de motos de cross.Une longue page du side-car cross venait de se tourner. Une revue de l'époque titrait: "la fin des dinosaures"